Vie locale

Concertation : Le Roi prêche pour la paix en 2021 à Bangoulap

La concertation entre le Roi et son peuple tenue à Bangoulap le 13 février 2021 a donné l’occasion au souverain monarque de faire la rétrospective des évènements en 2020, puis de se projeter sur 2021 avec en toile de fond le développement, l’amélioration du cadre de vie et le changement des mentalités et de comportement au sein des communautés.

Mission accomplie pour la PCO. Mabatgoup Nnia Lengue Nathalie a rendu une copie propre en terme de bilan de la mission qui lui a été confiée par SM Yonkeu, Roi des Bangoulap. Désignée pour présider à l’organisation de cette concertation en mode covid, la reine-mère et présidente de la famille royale a lancé un vibrant appel à l’endroit des filles et fils Bangoulap pour que chacun, autant qu’il peut, apporte sa modeste contribution pour donner un cachet particulier à ce moment symbolique. Son appel qui a connu un écho favorable est tombé dans des oreilles audibles et principalement auprès des « mêmes ».

Tenue sous l’influence des mesures barrières en vigueur au Cameroun, les Bangoulap ne se sont pas bousculés pour être présents vu le contexte et les dispositions sécuritaires qui imposent à tous prudence et respect des consignes. Néanmoins, ceux qui y étaient ont valablement représentés les absents. Au chapitre des absents, absence d’ailleurs très justifiée, les élites à forte personnalité ont répondu dans cette catégorie, du moins la présence du patriarche Djambeu Dr Ngadjeu n’est pas passée inaperçue. Tout comme celle du Président du Conseil Supérieur Bangoulap du Wouri-Nkam qui a d’ailleurs eu son mot à dire au cours de cette concertation. Les communautés Bangoulap de Nkongsamba, Kekem ont pris part aux côtés des reines-mères telles que Maveun Tankoua dit « Mme le Maire », Maveun Nana, Djamaveun Siewe Rachelle et surtout Mabatgoup Ly Dumas qui a profité pour faire découvrir la chefferie aux étrangers présents dans sa suite.

Il est environ 10h 30, lorsque le Roi des Bangoulap prend place pour le début de la concertation. Tout à côté de lui, le Roi des Bagnoun, SM SAYO Pokam Duclos, son fidèle ami et frère assiste à cette concertation. Mabatgoup Nnia Lengue entourée de son secrétariat introduit d’abord la rencontre en souhaitant la bienvenue à tout le monde, avant de lancer dans on allocution où elle a fait une proposition qui mérite de retenir l’attention de tous les bangoulap absents et présents ce jour. La directrice générale de Flores Services n’est pas allée du dos de la cuillère pour stigmatiser et dénoncer certaines attitudes qui commencent à avoir la peau dure à Bangoulap. Prenant et assumant ses responsabilités, Mabatgoup Nnia pense que avec la participation de tous, on peut repenser la façon de faire cette concertation qui peut déboucher à l’organisation d’une journée spéciale dédiée au Roi, une fois l’année. Une vision plus responsable qui selon elle vise à donner plus de sourire au Roi. Avec des exemples dignes d’une entrepreneure, elle a montré que c’est faisable à condition que tout le monde adhère à cette vision audacieuse. Comment en sommes-nous arrivés à cette vision partagée par la reine-mère ? Partie d’un constat amère, Mabatgoup a remarqué que ce n’était pas la première fois à Bangoulap depuis qu’elle préside l’organisation des cérémonies du même genre. On va bien profiter du contexte pour se trouver une porte de sortie mais là pour elle, le rubicon est franchi. ce n’est pas une excuse acceptable. Comment des associations qui comptent en leur sein plus de 50 membres peuvent contribuer à hauteur de 10.000 Fcfa pour la dotation royale, s’interroge-t-elle ? Sans compter les élites. C’est pour cette raison qu’elle dit porter cette vision auprès de l’Association des Altesses Royales Bangoulap où elle est membre. Pour un Roi qui ne travaille pas, il faut organiser une journée à son honneur. Une charte sera rédigée et proposée pour cette journée et remettre à qui de droit le moment venu. La PCO a reconnu les efforts fournis par tous les donateurs sans qui cette concertation n’aura pas eu lieu. Elle a remercié ceux qui ont contribué et même ceux qui n’ont pas contribué tout en espérant que la prochaine fois sera la bonne pour tout le monde.

Menkam Kemadjou Célestin, président du Conseil Supérieur Bangoulap, prenant la parole au nom des associations de la communauté Bangoulap du Wouri-Nkam a simplement remercié le comité d’organisation pour le travail abattu. Il a également pris le même train que Mabatgoup Nnia et a promis d’œuvrer pour la même vision que celle de la présidente de la famille royale.

Le Roi des Bangoulap avant de se projeter dans la lecture de son discours a adressé au peuple avec humour, quelques mots puisés dans le fond de son cœur. Il a présenté haut la main le trophée du village le plus propre de l’ouest gagné par Bangoulap. Il a invité tous les bangoulap à s’impliquer directement ou indirectement pour que Bangoulap conserve sa couronne pendant longtemps. Son allocution déjà largement partagée dans les espaces publics bangoulap fera longue date pour le commun des mortels. Pour tous les absents, il faut absolument lire et s’approprier le contenu qui s’adresse à tous bangoulap mendiant de la paix et du développement. Comme il sait être reconnaissant à l’endroit des méritants, le Roi en l’absence des diplômes à remettre, a rendu public la liste des filles et fils bangoulap par catégorie qui se sont distingués au cours de l’année 2020 en se démarquant soit par leur comportement, soit par leur implication dans la vie à Bangoulap. En présence de Mme Kemadjou Ndjinkeu Lilie Epse Tchinang François et Madame Shangeo Ndjinkeu Ruth, tous membres de la Fondation NDJINKEU SANGHEO Sadrack et Mbata Toka Tabita, le Roi a profité pour inaugurer et réceptionner le château d’eau construit et offert par la Fondation éponyme à la chefferie de Bangoulap et aux populations de Madoum. La première, à qui le Roi a donné la parole a touché le cœur des bangoulap présents. Femme Bangoulap mais Bamena par alliance, la Fondation qui porte le nom de leurs géniteurs a voulu dupliquer à Bangoulap ce qui se fait à Bamena avec succès sous son regard impuissant. D’après ses propos, les Bamena s’occupent de leur guide traditionnel comme un nouveau né. Ils sont à l’origine de la reconstruction et de la transformation de leur chefferie supérieure et bien d’autres projets. Au cours de la visite et la réception du château, Mme Tchinang a exhorté les bangoulap a copié le bon exemple qu’elle voit chaque jour à Bamena. Loin des guerres de leadership et des luttes fratricides, elle a prié les bangoulap à taire leurs divergences et à regarder dans la même direction afin de venir en aide au Roi et aux familles restées au village.

Voilà une action qui rejoint celle de Mabatgoup Nana Yvette toujours dans le domaine de l’eau à Bangoulap, celles de Djambeu Dr Ngadjeu et Djambeu Yamedjeu dans le domaine de l’éducation et la santé. Voilà une vision du développement qui rejoint aussi celle de Mabatgoup Nnia. Cette convergence d’idées dans le fond et la forme fera un grand bien à Bangoulap si et seulement si chacun étant à sa place marque son adhésion à ces idéaux et s’approprie le discours du Roi qui veut que l’année 2021 soit une année de paix. Le tout passe par la tolérance et l’acceptation de nos différences, parce que tous nos talents et nos multiples dons viennent de la nature qui nous les donnent gratuitement. Sachons en faire bon usage sinon Bangoulap sera à la traîne dans le Nde. Faisons comme les autres, pendant que nos bonnes œuvres sont copiées ailleurs, copions aussi ce qui est bon chez les autres en demeurant des mendiants de la paix.

Cette concertation, ce qu’il faut retenir de celle-ci c’est l’exhortation du Roi à l’endroit de son peuple, lequel peuple doit taire ses querelles pour se tourner vers son avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Theme of Rigorous Themesbangoulap.com
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)