Interviews

A coeur ouvert avec Djambeu Nginkeu Jean Baptiste, ancien Président National du Codeba

Djambeu Gninkeu Jean Baptiste

Dja Mbeu Gninkeu Jean-Baptiste puisqu’il s’agit bel et bien de lui, est ancien Président National du CODEBA entre 2004 et 2010, ancien Président de l’Amicale  des Elites Bangoulap du Littoral Adebal, Président d’honneur  de la Famille Mandjo Central  de Douala 3e et Maire  adjoint à la Commune  d’Arrondissement  de Douala 5e, il est Membre de la section  RDPC de Douala 5e et Officier de l’ordre de la valeur . Promoteur de la micro finance  de 2e catégorie, la financière BINAM agrée à la COBAC, aussi promoteur du tout 1er hôtel situé au Centre de Bangoulap à Sagna. Dans cet entretien , cet homme acteur  et inamovible  et icône  du développement  du village  jette un regard  averti sur les élections  annoncées  au CODEBA et sur le fonctionnement de cette  structure durant ces dernières années. Il est l’un des précurseurs de la Rénovation et la Structuration du Comité de développement du village Bangoulap (CODEBA)

Quel regard, jetez-vous  sur les élections générales  du bureau national du CODEBA , annoncées  pour  le 10 décembre 2016 ?
Je souhaite vivement  qu’elles aient lieu pour que  les nouveaux hommes soient  mis en place  afin  d’œuvrer activement  pour le développement  du village.

Quel constat faites-vous  de la gestion  du CODEBA  au cours de ces cinq dernières années ?

Le constat fait et que les gens qui aspirent  à un quelconque  poste à ce niveau national, soient  vraiment, vraiment patriotes. Ceux qui ont  de l’amour  pour leur village. Parce que nous avons vu  que le dernier  bureau  a conclu  son mandat sur les rotules tout simplement parce que le Président national était délaissée à lui tout  seul. Ça pourra servir de leçon à la nouvelle équipe pressentie dès décembre prochain.

Que peut –on attendre du CODEBA  après le 10 décembre 2016 ?

Comme j’ai dit  plus haut , il faudra que ce soit une équipe volontaire  et volontariste qui ait une grosse ambition pour ce beau village Bangoulap par ceux là qui voudraient  ajouter  une ligne  sur leur carte de visite , mais ceux-là qui voudraient  se sacrifier pour le village.

Qu’est-ce qui a fait la spécificité  de votre mandat à la tête  du CODEBA  comme  Président national ?

c’est que tout mon bureau et moi-même y avions cru. C’était  un mandat qui venait  aussi avec la renaissance du village Bangoulap ;  car ayant  eu à sa tête  un nouveau souverain en la personne de sa Majesté  YOMKEU Jean. L’essentiel de mon bureau était des personnes  engagées à la population  pour poser des actes au village. La plupart  de temps de  leur propre poche en plus  de ce groupe  faisait l’effort d’aller vers les  Associations Bangoulap pour soumettre leur connaissance, nos projets et nos idées afin de pouvoir récolter quelque fond  qui permettrait  des réalisations  concrètes au village.  (P.e : le tôlage du Dispensaire  de Bangoulap complètement  défoncée, l’ouverture des nouvelles pistes  et réhabilitation du village en eau potable   etc ….)

Pouvez-vous nous restituer  sur le CODEBA  qui existait avant votre règne ?

Le CODEBA  n’existait  presque plus  avant que je ne prenne les rênes ; car du temps de feu Président  BATONGA Roger , ce dernier  dont j’honore la mémoire , s’est battu comme  il pouvait mais il a été vite arraché  à notre affection  sans élaborer sa vision. A notre arrivée  nous avions repris pratiquement  à zéro les bases  du CODEBA , car  après  tant de réunions tenues à Yaoundé, Douala, et Bafoussam nous avions pu élaborer  les statuts. Ce qui nous  a inspiré et servi comme bréviaire  jusqu’au terme  de notre mandat.

Quel peut être selon vous le portrait d’un Président national du CODEBA aujourd’hui ?

Un homme aguerri, sage , humble et qui sait aller vers les masses populaires pour leur expliquer le bien fondé d’un programme ou d’un projet . C’est quelqu’un qui est au village Bangoulap  même ait déjà posé un acte social visible cadrant  avec un projet de formation ou d’insertion des jeunes et pour les déshérités du coin.  C’est quelqu’un qui dans sa ville de résidence se retrouve  intégrer dans les  Associations Bangoulap, bref quelqu’un qui n’est pas  coupé de la base de la société  Bangoulap et qui a une oreille attentive auprès du Souverain Bangoulap.

Qu’est ce qui vous marque  aujourd’hui  dans le processus de développement Bangoulap.
Il faut dire que j’ai eu comme l’impression seulement  qu’il ya eu  comme un ralentissement  dans l’élaboration  des objectifs de développement dans le processus  prévu pour le village.

Votre mot de conclusion ?
Je remercie  l’équipe de notre journal pour l’intérêt  accordé  à ma modeste  personnalité de venir jusqu’à moi  recueillir  mes impressions  qui contribueraient à la mise  en place  du Renouveau Bangoulap. Je pourrais terminer véritablement mes propos sans rendre hommage  à mes illustres prédécesseurs clément NDAMTSE et BATONGA  Roger de regretté mémoire. Aussi des  encouragements nourris à  celui la même  qui m’avait succédé, j’ai nommé, Dja Mbeu Dr Ngadjeu Jean-Pierre pour le combat mené durant son mandat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Theme of Rigorous Themesbangoulap.com
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)