Histoire Géographie de Bangoulap

SM Yonkeu, dix ans de règne. Revivez 2004 comme si vous y étiez.

Le Roi escorté par sa garde

26 Juin 2004 – 26 Juin 2014, il y a de cela 10 ans que Sa Majesté Yonkeu Kuika Jean accéda au trône de NZOUAMY et devint ainsi le 24ème monarque de la dynastie de NZOUAMY. En cette année anniversaire marquée par l’organisation sur le sol Bangoulap de la 1ère édition des Etats Généraux du village Bangoulap, votre journal a pensé dans son édition spéciale de relater les faits et seulement les faits de ces dix ans de règne, en parlant aussi et surtout des bons et mauvais moments. Dans un souci d’objectivité, il est important pour nous de commencer d’abord par les circonstances qui ont conduit à sa désignation, son initiation, son intronisation, ensuite nous parlerons des 10 ans de règne proprement dit et enfin nous aborderons les périls qui ont entachés ces moments de joie.

Remontons alors dans l’histoire, le là fut donné le 05 Janvier 2004 à l’Hôpital Protestant de Mbo’o a Bandjoun, Sa Majesté Kuika Tchamba Joseph avait décidé de nous quitter pour un autre monde, ceci dans les conditions que nous tous connaissons : il n’avait pas laissé de testament.

Dans cette situation une question s’était posé à savoir que faire face à une telle situation dans un système patriarcal ? Il revenait à ses nombreux enfants plus de 120, de se réunir dans un conseil de famille afin de designer celui là qui devait servir de guide au peuple Bangoulap ; les choses n’ont pas été que facile, car les différents prétendants faisaient du lobbying par ci et là, dépensant même au passage de grosses sommes d’argent comme critères pré-établis pour être désigné : l’âge, le niveau scolaire et une bonne moralité ont écartés plus d’un et n’eut été la poigne des personnalités telles que : Dja Mbeu Njike Abednego, le Ministre Dja Sob Tchatat Clobert, Menmafeu Tchamba Jean Michel qui représentait la famille royale et bien d’autres personnes, sans oublier l’apport des autorités Administratives et Traditionnelles, les choses auraient pu tourner au vinaigre ; en fin de compte le choix s’est posé sur homme qui n’était prétendant que du simple fait d’être fils du défunt, car il n’avait manifesté aucun intérêt à occuper cette fonction.

Nous pouvons juste dire que celui-là était un technicien Supérieur d’Agriculture qui officiait comme Chef de poste Agricole à Foutouni Arrondissement de Bandja dans le Département du Haut-Nkam, marié sous le régime monogamique devant les hommes et devant Dieu, il était père de quatre enfants ; complétons qu’après son intronisation il est rentré à l’Ecole Nationale Supérieure des Travaux Publique de Yaoundé où, il est sorti nanti d’un diplôme d’ingénieur du génie rural en 2009.

Le 24 Mars 2004 la place des fêtes du Palais Royal Bangoulap était inondé de monde, tous étaient là, le gouvernement de la république avec à sa tête le vice-Premier Ministre Marcel Niat Njifenji, les Ministres à l’instar de Feu Tchouta Mousssa, le Gouverneur de la Région de l’Ouest SE EL HADJHAMADOU TIDJANI, le Préfet du Département du Ndé Feu MOUAFO MAMBOU, les députés a l’assemblée national du Cameroun, les opérateurs économiques, les chefs supérieurs de la région de l’ouest et surtout les fils et filles Bangoulap qui étaient partis des quatre coins du Monde pour venir dans un 1er temps rendre un hommage bien mérite au très charismatique Sa Majesté KUIKA TCHAMBA Joseph qui devint chef en 1930 suite au décès de son père le chef TCHAMBA et qui régna pendant plus de 74 ans, dans un autre temps il était aussi question de voir ceux qui seraient désignés parmi les 120 enfants du défunt pour subir les rites d’initiation au la’kwa et devenir plus tard les guides pour le peuple Bangoulap. Il faut rappeler que voici ceux qui avaient été désignés ce jour :
–    Futur chef : YONKEU KUIKA Jean
–    Futur Kuibou : TCHAMBA KUIKA Anatole
–    Futur tà’mfeun : TCHAMBA Gilbert
–    Futur menkou : TONGA KUIKA Fideline

Les neuf semaines d’initiation passées au la’kwa’a ont été marqué par de grandes réjouissances et de petit événement qui n’ont en rien entaché le déroulement normale des choses. Pendant les populations, les forces vives allaient faire des allégeances au futur chef ; leurs Majestés les rois du Ndé et le roi des Baloumgou.

Sa Majesté WATCHE Norbert allaient très régulièrement leur rendre visite au la’kwa’à afin de superviser les travaux des neuf notables et se rassurer que tous se passe bien dans le strict respect de nos valeurs traditionnelles, us et coutumes. En retour de leur passage au la’kwa’a tous recevaient les choux et du piment, fruit du travail de YONKEU KUIKA Jean pendant ces heures creuse.

Le 26 Juin 2004 fut la date historique, le jour de l’apothéose, avec l’intronisation proprement dite. Ce jour là ; la place des fêtes du palais royal étaient une fois déplus inondé de monde, ceci afin d’être témoin de l’histoire d’un événement aussi grandiose et donc sa reproduction prend des années (le dernier en date avait eu lieu en 1930).

Nous très jeunes à l’époque (2004) n’avions même pas de place pour suivre intégralement ce qui se passait, il fallait changer de position a tout moment voire même grimper sur des arbres. Accompagné de leurs majestés KEMAJOU Roger et NJOUKWE NIETCHO Alexandre respectivement de Bahouoc et Bamena ses parrains ; Sa Majesté YONKEU KUIKA Jean et tout son état major foulent le sol du lieu des cérémonies et font une entrée grandiose et spectaculaire.

Paré d’une magnifique tenue conçue pour la circonstance et de tous les attributs traditionnels visibles voire même invisibles, le roi prend place sur le trône. La fête peut alors commencer par le service œcuménique, après suivent les allocutions diverses notamment celle du président de l’Association des chefs traditionnels de l’Ouest, le chef Supérieur Bandja qui dans un discours très pointu, fustige le comportement des nouveaux chefs et celui de tous ceux qui achètent des titres de notabilité.

Le Préfet du Département du Ndé qui a félicité celui-ci, en lui rappelant qu’en sa qualité d’autorité traditionnelle, il est un proche collaborateur des autorités administratives, il parachève son discours par la phrase fétiche « populations de Bangoulap voila votre chef » dès lors ce l’euphorie totale.

Sa majesté YONKEU KUIKA Jean peut alors prendre la parole,  dans un discours de 3 minutes 48 secondes et dans un style qu’on lui connaît, car toujours resté égale a lui-même avec ses discours assez épicés ; il fixe le cap et livre les grands axes de son règne, il fini en remerciant toutes les populations de Bangoulap, les personnes venues lui témoigner sa reconnaissance, ses pairs gardiens de la tradition. Après tout cela les divers groupes de danses ont fait  découvrir les merveilles artistiques et culturelles du village Bangoulap.

Il va sans dire que voila ce qui s’est passé en 2004 à Bangoulap. Le choix porté sur Sa Majesté YONKEU KUIKA Jean n’avait fait l’objet d’aucune contestation, pourtant de 2004 à 2014 la vie au palais n’a pas été qu’un long fleuve tranquille, notre roi a traversé des moments aussi difficiles qui ont même entachés la vie et fragilisés la cohésion entre les fils et filles Bangoulap.

Nous pouvons citer d’abord le décès de tà’feun TCHAMBA Gilbert qui a été au gros coup dure à surmonter pour notre roi, ensuite nous pouvons aussi citer le cas de la famille FONDJA ou, sieur TAHMING Hubert demandait de mettre le nom de son grand-père sur la dynastie de Nzouamy, problème qui n’aurait même plus jamais existé si l’on était dans un environnement normal, enfin nous pouvons parler  de la brouille entre le roi des Bangoulap et MENKAM TOGNIA Jean au sujet de la communauté Bangoulap de Yaoundé et bien d’autres choses tout cela  a connu son dénouement le 15 mars 2014.

En cette année 2014 qui marque les 10 ans de règne de notre roi, nous demandons aux Bangoulap de faire taire leur ego démesuré, venir faire amande honorable au roi et que le sens de l’intérêt général prévale. Longue vie a Sa Majesté YONKEU KUIKA Jean.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Theme of Rigorous Themesbangoulap.com
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)