Histoire Géographie de Bangoulap

Historique de la dance  » KESSOU « 

 

L’histoire nous raconte que le roi NFEUN NZWA avait une grande vache. Il cherchait a l attacher sur une colline pour qu elle broute les herbes.

La façon donc cette vache cognait ses pieds au sol et la manière dont elle balançait sa queue avait amener les Bangoulap a créer une danse qui a ce jour a déjà fait le tour du monde et est unique en son genre.

Ainsi donc, il fut un jour a Bangoulap, dans le quartier DJAMGA, après le carrefour Sagna en allant vers le quartier Meneu  ou alors en passant par Manga, Nzuilou et Mekong, ou une grande funérailles était organise dans le dit quartier (DJAMGA).

Un certain Tagni TAMENDJOU devait prendre part a ces festivités. Il sortit très tôt le matin ce jour la pour aller recueillir son vin de raphia en brousse. A son retour, il ajouta quelques écorces pour rendre le vin plus fort et déposa la dame-jeanne chez lui afin de se préparer pour aller aux manifestations des funérailles.

Quand il avait fini de se préparer, il appela son ami MBETGA pour qu il l accompagne au lieu des cérémonies avec du vin blanc. MBETGA était un enfant qui faisait l école buissonnière comme beaucoup d autres enfants de son quartier.  Sa préoccupation était d aller faire la chasse aux animaux de brousse. MBETGA n était pas content de partir avec Tagni TAMENDJOU le vigneron. Il avait pris la résolution de d aller d abord a la chasse. Quelques heures après, il est rentre bredouille sans aucun morceau de viande dans sa besace. Le vigneron avait beaucoup parlemente avec  MBETGA , voir le flatter pour qu il accepte la compagnie. Le temps pressait et il fallait faire vite car ils risquaient de rater de bonnes choses. MBETGA traînait les pattes. Ceci ne plus pas au vigneron qui avait fini par se fâcher contre MBETGA. Ce dernier avait finalement accepte de lui tenir compagnie. Malheureusement, ils étaient arrivés avec un grand retard. Les convives avaient déjà mange et frappaient les tam-tams, balafons et tambours.

Tagni TAMENDJOU constatant la situation, se précipita et entra dans la danse avec MBETGA en disant ceci a MBETGA :

    —– Me lou ke tchoub kei MBETGA ?
Reponse de MBETGA:
    —– Ou lou tchoub mbaaaa ndei.
Reprise de TAMENDJOU :
    —– Me lou ke tchoub kei MBETGA ?
Reponse de MBETGA:
    —– Ou lou tchoub mbaaaa ndei.

Alors TAMENDJOU lui dit :
    —– Me fe tchoub MBETGA mbe ne a be se eu, ndieu bou yaaa tchaaaha.
    —– Houm (arrete) yab me la Oloooo
    —– Houm (arrete) yab me la MBETGA.

C est ainsi que les paroles de Tagni TAMENDJOU avaient penetre l esprit des autres participant a la fête qui ont beaucoup apprécié le dialogue entre Tagni TAMENDJOU ET MBETGA. D où, ces paroles ont été adoptées pour rythmer la danse << KESSOU >>.

Par ailleurs, il y avait une femme assise derrière qui assistait aussi aux funérailles ; après une observation minitieuse, elle avait constate que le rythme de dansait rimait (allait de pa    ire) avec la manière donc la vache du chef cognait ses pieds au sol et balançait sa queue. Elle était tellement contente. Elle s appelait NGOUN NZINYA. Quelques temps (jours) après, elle a cherche la queue de la vache et lui a donne une certaine forme et en la ceignant autour de ses reins (la queue de la vache au niveau de ses fesses) afin de faire les mouvements rythmés en balançant la queue. Elle s est mise a danser en reprenant le dialogue du vigneron et MBETGA et en imitant la manière donc la vache cognait ses pieds au sol.

NFEUN NZWA, voyant la manière  de danser de NGOUN NZINYA, était épaté devant une telle scène. Cette façon de danser a influence beaucoup d autres rythmes de danse a Bangoulap a tel enseigne qu il n y avait aucune cérémonie où on ne dansait pas a la façon de NGOUN NZINYA.

C est ainsi que les Bangoulap ont commence a danser en cognant leurs pieds au sol et en balançant les fesses comme la queue de la vache.

Quelques temps (années) après, le peuple Bangoulap avait adopte cette forme de danse comme leur patrimoine culturel en le baptisant : << KESSOU NSWASSAKUN>> – << KESSOU NSWASSAKUN>> ———–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Theme of Rigorous Themesbangoulap.com
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)