Education

Mbeu Ngounou Ngantcha Benjamin élevé au grade de Professeur des Universités.


Le 27 Avril 2018, la société camerounaise de géosciences a présenté ceux de leurs membres qui sont montés au grade de Professeur des Universités parmi lesquels un fils Bangoulap et  grand notable à la cour royale Mbeu Ngounou Ngantcha Benjamin, Enseignant-Chercheur à l’Université de Ngaoundéré.

Ne deviens pas Chef Supérieur qui veut !!! Ces monarques, autorités traditionnelles parfois moqués, sous-estimés sont investis de pouvoir temporel, voire mystique parmi lesquels le sens ou encore la capacité du discernement qui en plus ne se monnaie pas. Le Roi SM Yonkeu, guide traditionnel du peuple Bangoulap, comme un présage avait jeté son dévolu sur cet homme affable, posé, calme pour doter Bangoulap d’une constitution digne de ce nom en faisant de lui le coordonnateur Général des Etats Généraux du Groupement Bangoulap par décision royale. Et aujourd’hui, plus qu’hier, c’est encore le Roi qui se sent honorer après cette promotion.  Une décision royale faisant l’unanimité dans tous les cercles Bangoulap, preuve que le Professeur Ngounou est un homme aimé, accepté et respecté dans son bangoulap.

Cette cérémonie très courue avait pour cadre l’Université de Douala en présence d’un grand nombre de personnalités de la République où se trouvaient en bonne place les Chefs traditionnels et surtout la présence remarquée du Roi Yonkeu Jean parti de Bangoulap un jour avant accompagné de son meilleur compagnon le Chef Supérieur Bagnoun, SM Sayo Pokam Duclos. C’est une forte délégation de la Communauté Bangoulap du Wouri-Nkam portée par son chef de communauté Djambeu Ngamga Bienvenue qui est allée soutenir, encourager un de leur dans cette ville de Douala. Une fois de plus, la communauté Bangoulap du Wouri a fait preuve de solidarité en marge de cette cérémonie où chaque Roi y était pour soutenir un de ses fils.

Qui est le Professeur Ngounou Ngantcha Benjamin ?

Devant de nombreux étudiants, chercheurs et familles, Le Professeur Ngounou a reçu ses attributs de Professeur titulaire des Universités dans la discipline Sciences de la Terre – Terre, enveloppes fluides. C’est le 30 Mars 1962 dans la ville de Nkongsamba, Département du Moungo, Région du Littoral que le futur géologue émet ses premiers cris dans un hôpital de la ville Benjamin Ngounou Ngatcha est hydrologue-hydrogéologue environnementaliste, Enseignant/Chercheur à l’Université de Ngaoundéré (Cameroun) depuis 1996. Il entreprend des recherches dans le bassin du Lac Tchad depuis plus de 20 ans. Ses activités de recherche portent sur trois thèmes d’intérêt socio-économique : « Eau, Terre, Environnement ». Les travaux entrepris ont apporté un précieux éclairage sur la structure et le fonctionnement des hydro systèmes dans le bassin du Lac Tchad ainsi que sur les risques liés à l’eau (changements climatiques, pression anthropique, érosion continentale, inondations). Il est auteur ou co-auteur d’une trentaine de publications scientifiques et d’une cinquantaine de communication à des colloques internationaux dans le domaine des sciences de l’eau et de l’environnement. Il a encadré ou co-encadré plusieurs étudiants (camerounais, tchadiens, gabonais, nigériens) en Maîtrise, DEA, Master et Thèse. Il a obtenu une licence en Sciences de la Terre à l’Université de Yaoundé en 1986, un Master en Sciences et Techniques de l’Ingénieur à l’Université Nationale de Côte d’Ivoire en 1988, un DEA en Géologie Appliquée (option Hydrogéologie) à l’Université Cheihk Anta Diop de Dakar (Sénégal) en 1990, une thèse de Doctorat en hydrogéologie à l’Université Joseph Fourier de Grenoble en 1993, un Certificat en Analyse et Gestion des Risques Hydrologiques en 1993 à l’Université de Genève en Suisse et une HDR en Sciences de l’Eau et Environnement en 2007 à l’Université de Franche-Comté, Besançon, France.

Activités récentes en termes de formation, d’animation et de valorisation de la recherche

En termes de formation, il assure au sein du Département des Sciences de la Terre (Université de Ngaoundéré) des activités d’enseignements en Sciences de l’eau à concurrence de 200 heures par an du niveau 2 au niveau 5. Depuis 2007 il a participé à l’élaboration des programmes en vue de l’arrimage de l’Université de Ngaoundéré au système LMD. En 2008, il a été sollicité par l’Université de N’Djamena pour dispenser un cours sur l’Exploration et l’Exploitation des ressources en eau.
Au plan de la formation à la recherche, il a participé à l’encadrement d’une douzaine de mémoire de recherche de niveau Maîtrise (6 Camerounais et 6 Tchadiens) et d’une vingtaine de mémoire de recherche de niveau DEA et Master 2 (13 Camerounais et 7 Tchadiens). Il est impliqué dans l’encadrement de 6 thèses de doctorat en partenariat avec ses collaborateurs des Universités de Rouen, Besançon, Niamey, Yaoundé 1 et de l’IRD (HSM Montpellier). Les objectifs de ces recherches de niveau 3ème cycle sont le développement de méthodes pour l’analyse de diverses données dans le domaine des ressources en eau et de l’environnement. Il a été impliqué dans l’encadrement sur le terrain des étudiants dans le cadre de l’école Hiver AMMA organisée à Dakar au Sénégal en Novembre 2009. Il contribue aussi à la formation de chercheurs en accueillant des étudiants de troisième cycle, inscrits dans les autres universités du Cameroun (Yaoundé 1, Dschang).
En ce qui concerne l’animation scientifique, il est impliqué dans des recherches dans le bassin du lac Tchad depuis environ 20 ans. Sur la période 2008-2011, il est chef du projet FSP-RIPIECSA et Responsable Sud 2 du projet Corus 2 6116. Je suis également co-responsable d’une PEERS validée sur la période 2011-2013. Il a participé activement à plusieurs colloques scientifiques et il est auteur de plusieurs publications en relation avec l’eau et l’environnement dans le bassin du lac Tchad. C’est également lui le Point focal du projet UNESCO – Laboratoires Virtuels sur les lacs en assèchement (lac Tchad, Mer morte, Mer d’Aral) de même que membre des réseaux FRIEND AOC, AMMA-Afrique et Président du Comité des Experts Ressources en Eau à la Commission du Bassin du Lac Tchad à N’Djamena (CBLT). Il a participé à titre de consultant (1997-2004) dans le projet UNESCO « Gestion des ressources en eau pour le développement durable du bassin du lac Tchad ». Depuis juin 2009, il est membre du Comité scientifique d’AMMA-Afrique. En 2009, Il a contribué à l’expertise d’articles pour Hydrogeology Journal et Journal of Hydraulic Ingeeniering. En participant directement à des projets de recherche ainsi qu’à des ateliers et colloques scientifiques, il a  découvert l’univers stimulant de la recherche scientifique et tout un réseau de contact avec les milieux scientifiques et décisionnels.

C’est désormais en tant que Professeur agrégé des Universités que le Professeur va officier et tout ceci pour le bonheur la promotion de la science et du savoir. Un seul mot : Félicitations au Professeur Ngounou.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Theme of Rigorous Themesbangoulap.com
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)