Education

Yamedjeu Roger offre un bâtiment au Centre Préscolaire et Maternelle de Njamga II

La pose de la première de cet édifice a eu lieu le 09 février 2018 à Bangoulap, au quartier Njamga II, en présence des Autorités de l’Arrondissement de Bangangté au rang desquelles Monsieur le Préfet du Ndé, le Sous-préfet de l’Arrondissement de Bangangté, Mme le Maire de la Commune de Bangangté et l’Inspecteur de l’Education de Base de l’Arrondissement de Bangangté.

Ce nouveau bâtiment du Centre Préscolaire et Maternel de Njamga abritera désormais les tout-petits qui fouleront pour la première fois le sol d’une école. Celui qui fait ce don a tout d’un chef de quartier, d’un meneur d’hommes, d’un rassembleur, d’un bâtisseur. L’homme qui se cache derrière ce don n’est pas du genre qui s’expose, Ceux qui l’approchent reconnaissent en lui le caractère discrétionnaire qui accompagne ses projets. C’est un haut cadre de Banque, chef de quartier qui prêche par l’exemple à travers des actes et non des longs discours fastidieux. Il s’est révélé aux yeux de SM Yonkeu depuis quelques années quand il était président de l’association des élites Bangoulap de Yaoundé par des actes qui lui valent aujourd’hui toute l’estime et la personnalité qu’il incarne auprès du guide traditionnel des Bangoulap. Monsieur Yamedjeu Roger dit MBEU NJA KUIBOU NAPNGO est de cette classe d’hommes que la nature a rarement donnée en quantité et surtout en qualité dans nos différents villages. En lui tout seul, il y a l’expression d’un amour profond pour son village, le désir de contribuer au changement en participant à l’amélioration du cadre de vie de sa population de Njamga II où il est Chef de quartier depuis Mai 2011. Homme politique et Conseiller municipal depuis 2007 au sein du Conseil municipal de la Commune de Bangangté, c’est lui qui défend et porte à l’attention de l’exécutif municipal les problèmes du Groupement Bangoulap. Elévé au grande Commandeur de l’ordre national de la valeur le 20 Mai 2014, cet homme sobre, pondéré, modeste a rendu des grands et loyaux à son pays comme il le fait avec les habitants de Njamga II. Il est de ceux-là qui arrivés une fois le village, ne ressortent jamais sans un détour pour rencontrer le Roi dans son palais et partager avec lui le quotidien de ses populations. Installés à Yaoundé depuis des années où il a écrit en lettre d’or une grande partie de sa vie, Bangoulap est pour lui sa seconde vie, en qualité de Chef, il joue pleinement son rôle. C’est avec fierté et émotion que les populations de Njamga vous parlent de leur Chef. A son domicile, son portail est ouvert à tout le monde sans exception. Chacun y entre et ressort avec satisfaction.

Dès 10h précise, le Préfet du Département du Ndé, Monsieur Oumarou Haman Wabi  et sa suite étaient en direction de Njamga où l’attendaient le Roi, les élites, le donateur, les parents d’élèves, les enseignants, les élèves et la population. C’est un jour particulier pour cette école qui compte à peu près 500 élèves, et c’est le premier don qu’elle s’apprête à recevoir depuis sa création jusqu’à nos jours. Après Accueil, remise du bouquet de fleurs, exécution de l’hymne national par les élèves de Njamga, puis présentation des corps constitués, les autorités ont pris place à la tribune d’honneur.

Après les souhaits de bienvenue par la Présidente du Comité de gestion du Centre Préscolaire Communautaire de Njamga, C’est Mbeu Nja Kuibou Napngo Yamedjeu qui a ouvert le bal des allocutions. Avant de se projeter dans le vif du sujet, il a rappelé que c’est la première fois que Njamga a ainsi l’honneur de recevoir la plus haute autorité du Département sur ses terres. Pour le donateur, la façon de donner vaut mieux que ce que l’on donne. Cette modeste contribution selon lui entre dans le cadre d’une action sociale, il a pensé faire œuvre utile en contribuant modestement à l’encadrement et à l’épanouissement des enfants de Njamga. Monsieur Edie–Carlès TCHANGA, Représentant de la Communauté scolaire de Njamga a poursuivi cette phase. Il a loué la présence du Préfet qui rehausse l’éclat de la cérémonie. Il a remercié le Gouvernement de la République pour ses actions en faveur de l’école de Njamga à travers le paquet minimum qui chaque année soulage les peines de l’Association des Parents d’élèves. Malgré ces multiples grâces en faveur de l’école de Njamga, les difficultés persistent et rendent difficile l’action pédagogique efficace et efficiente. La vétusté des toitures qui laissent passer l’eau en saison pluvieuse, le manque criard d’enseignants, l’absence des toilettes modernes, ni de cantine, la construction des dos d’âne et l’aménagement de l’entrée de l’école sont des doléances exprimées à l’attention des autorités présentes. Pour finir son propos, il a remercié le donateur pour ses contributions à l’éducation des enfants de Njamga. Puis vînt le tour de SM Yonkeu qui a fait parler son cœur pendant son allocution. Sans avoir rédigé un discours pour la circonstance, le Roi des Bangoulap a dit ce qu’il pense de ce geste de son sous-chef, patriarche et grand notable. Le monarque note que le bâtisseur « Yamedjeu » n’est pas le plus riche des Bangoulap, il y en a qui peuvent mieux et plus encore. Il a souligné que ce geste considéré à raison comme un exemple, un modèle de développement participatif doit être répété par d’autres élites pour l’intérêt du village pour le bien-être des enfants qui constituent l’avenir du pays et Bangoulap. « Je manque les mots pour exprimer ma gratitude, je manque les mots justes pour lui dire que si je pouvais l’élever davantage, je le ferai » a-t-il dit. C’est par des remerciements répétés à l’endroit de Mbeu Nja Kuibou que SM Yonkeu a bouclé son allocution en l’invitant de continuer ses œuvres au cas où Dieu le lui permet. C’est à la suite du Roi que Madame le Maire, Célestine Ketcha Epse Courtès a tenu personnellement à accompagner de sa présence son grand Conseiller. Elle dira toute la fierté qu’elle a de se retrouver sur les terres de sa grand-mère à Bangoulap. Elle a rappelé qu’en sa qualité de Maire, chef de l’exécutif, chaque fois que les projets de développement sont évoqués au niveau de la municipalité, c’est à Bangoulap que la phase de réalisation a toujours commencé que ce soit dans les domaines de l’eau, l’agriculture, l’éducation, entretien des routes. A chaque fois, elle a veillé à ce que Bangoulap soit servi. Elle a aussi reconnu l’implication du Chef à chaque fois qu’un projet était mis en route par exemple le problème d’eau. Célestine Ketcha a salué le dynamisme des élites Bangoulap avant de dire au Préfet que le Comité de développement le plus dynamique de l’arrondissement et voir même celui du Département est le comité de développement du village Bangoulap. Réponse du berger à la bergère, Madame le Maire a promis de construire dans deux mois les toilettes avec latrines écologiques à l’école publique de Njamga. Elle a profité de l’occasion pour inviter les populations à ne pas tomber dans les pièges du mensonge, c’est une année électorale alors tous les chats sont gris. Il faut voter utile, et selon elle, le vote utile c’est donner sa voix au Président Paul Biya. A son tour, Monsieur le Préfet a pris la peine de rappeler le contexte et le cadre dans lequel il a connu Monsieur Yamedjeu Roger en 2003 où il exerçait comme Chef de cabinet du Gouverneur de la Région du Centre. Dans le cadre de ses activités professionnelles en sa qualité de cadre de la Bicec, Mbu Nja Kuibou Nsango Napngo Yamedjeu était allé prospecter le futur Préfet du Ndé dont rien ne prédestinait qu’il allait un jour travailler dans son département. C’est ainsi qu’une relation est née entre les deux hommes qui ne se quitteront plus jamais. Un autre jour, c’est encore Monsieur Yamedjeu en 2013 qui conduisit SM Yonkeu dans les bureaux du Gouverneur pour dire bonjour à son illustre et fidèle ami qui entre temps était promu Secrétaire Général de la Région du Centre. Ainsi une autre relation vit le jour entre l’administrateur civil et le chef traditionnel de deuxième dégré. Donc, le Préfet ne pouvait être indifférent quant à sa présence à Bangoulap pour la pose de la première pierre pour la construction de ce bâtiment. « Avant tout, c’est un ami qui fait quelque chose de républicain dont les uns et les autres apprécieront. Sa Majesté l’a dit, il n’est pas le plus riche de ce groupement mais il a le cœur bon, un cœur disponible, un cœur ouvert. Même si avec 1000 fcfa il arrive à faire ce don je crois que c’est l’éducation qui en sort vainqueur, et qui investit dans l’éducation voit très loin. Nous avons besoin de ce genre de geste pour faire avancer les choses. », tranche Oumarou Haman Wabi. Le Préfet comme Madame le Maire a reconnu que l’Etat ne peut tout faire seul. Pour répondre aux doléances posées par le Directeur, il a dit à l’assistance que Monsieur Yamedjeu lui avait déjà posée ce problème, et il a promis que de veiller pour que Njamga bénéficie de quelques enseignants dans la prochaine vague d’enseignants qui seront recrutés et affectés. Il a confié au délégué départemental des travaux publics de s’occuper du problème de dos d’âne sur la route de l’école de Njamga. Pour terminer son propos, il a encouragé son ami, il lui a promis qu’il sera toujours à son côté pour l’accompagner dans ses actions en faveur du développement durable.

Techniquement, le bâtiment qui sortira de terre va mesurer 11 mètres sur 9 avec sol carrelé, occupera une superficie de 135 mètres carrés, une estrade, un reposoir équipé d’un petit lit pour enfants et un petit espace qui sera ménagé et équipé de jouets servant de matériel didactique pour un coût approximatif de 10.800.000 Fcfa. Le délai est fixé à 24 mois.

L’instant fort de cette cérémonie, c’est le rituel auquel le Roi a soumis le Préfet du Département du Ndé à la notabilité. Il revient au cercle très fermé des neuf notables de réfléchir à propos, sur quel titre il sera anobli à  la chefferie Supérieure de Bangoulap où il jouera pour toujours un rôle important dans les affaires du village. De ce fait, non seulement il deviendra ipso facto un fils bangoulap, mais et surtout sa voix comptera auprès de Sa Majesté. Dans les us et coutumes bamilékés, et particulièrement chez les Bangoulap il faut avoir une valeur reconnue pour être initié sur ce genre de ce siège. Ledit siège a été soigneusement rangé dans le véhicule du Préfet qui est parti avec pour son domicile. Personne d’autres en dehors de lui ne pourra s’asseoir sur cette chaise.

Njamga fait sa mue, c’est ce que l’on peut conclure au regard des évènements qui se succèdent et se ressemblent dans cette partie de Bangoulap. Il y a quelques mois, ce sont les élèves de cette même école qui recevaient les prix de la part de l’Association des Bangoulap de Njamga résidant à Paris. Ce même jour, il y avait la cérémonie de pose de la première pierre du Foyer de Njamga présidé par le Roi, suivi de l’inauguration en présence du Roi du parc d’attraction Magni Bossa et Magni Nzouabet à l’EEC de Njamga sous la houlette de COGENY. Il faut dire que Njamga l’un des quartiers de Bangoulap se démarque des autres par des actions concrètes qui balisent le chemin du développement. Les actions à Njamga s’inscrivent dans la mouvance de développement souhaitée de tous ses vœux par le Roi Yonkeu, ce qui explique pourquoi il est toujours présent à Njamga pour accompagner les actions qui parlent d’elles-mêmes. Comme il aime si souvent le dire, le Roi reste disposé à accompagner ceux œuvrent pour le développement de Bangoulap. C’est avec eux qu’ils comptent bâtir un bangoulap debout et prospère.

C’est par une visite guidée de l’école, suivi de la pose de la première pierre que la cérémonie a pris fin sous les ovations et les animations orchestrées par les groupes de dance venues pour vivre en direct la pose de la première pierre jamais annoncée avec fanfare. On a coutume de dire que « nul n’est prophète chez soi », mais à Bangoulap, mieux qu’une star, Mbu Nja Kuibou Nsango Nabngo Yamedjeu Roger est entré dans l’histoire au même titre que les Mabatgoup Nana Djomo Yvette, Menkam Nveu Nkwa Tognia Jean, pour ne citer que ceux-là. C’est une légende vivante du groupement Bangoulap qui vient d’inscrire son nom au panthéon des hommes qui ont marqués d’une pierre blanche leur vie à Bangoulap.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Theme of Rigorous Themesbangoulap.com
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)