Discours

SM Yonkeu :  » je vous déclare installer dans vos fonctions de chef de la communauté Bangoulap du Wouri – Nkam « 


Discours de Sa Majeste Yonkeu Jean, à l’occassion de l’installation du chef de la communauté bangoulap du Wouri – nkam, représentant du roi le 19 janvier 2019 à Douala.

–    Mr. le Gouverneur de la Région du Littoral
–    Mrs. les Préfets des Départements du Wouri et du Nkam
–    Mr. le Sous – préfet de l’Arrondissement de Douala 1er
–    Mr. les Maires des Communes de Douala 1er et de Yabassi
–    Autorités politiques
–    Leurs Majestés les chefs supérieures
–    Autorités religieuses
–    Mr. le Président du Comité de Développement de Bangoulap
–    Mr. le coordonnateur général chargé du suivi des résolutions et recommandations des états généraux
–    Mme la Présidente du comité d’organisation
–    Mrs les Chefs de communautés, représentants des rois
–    Notabilités, élites, femmes, jeunes filles et fils Bangoulap
–    Distingués invités
–    Mesdames et Messieurs

La ville de Douala vibre depuis une semaine au rythme de ‘’Bangoulap – week’’, cette parade culturelle organisée du 12 au 19 Janvier 2019, à l’occasion de l’installation du chef de la communauté Bangoulap du Wouri – Nkam, représentant du roi de Bangoulap.

C’est avec un réel plaisir que je me ferai le noble devoir en ce moment où nous amorçons le dernier virage de cet événement de vous souhaiter par ma modeste voix la bienvenue de tout le peuple Bangoulap, ainsi que ses vœux de santé, de bonheur et de prospérité pour cette nouvelle année.

Il est expédient de relever que cet événement doit toute sa splendeur à l’ingéniosité, à l’efficacité et à l’efficience du comité d’organisation, ayant à sa tête MABATGOUB NANA Yvette, cette perle qu’on ne présente plus, mais aussi grâce aux différentes contributions matérielles, financières et morales des associations, des sponsors et de nombreux amis et sympathisants Bangoulap. Votre geste de générosité reconnu et apprécié à sa juste valeur nous va droit au cœur. Nsi Ntagni, le Dieu de nos ancêtres vous bénira, et comblera au centuple le vide crée dans vos poches. Nous continuerons à compter sur vous dans les jours à venir pour relever les défis de construction de la cité Bangoulap, car ‘’une seule main ne peut pas attacher un paquet’’ dit cet adage de chez nous. Vos apports multiformes nous seront toujours réconfortants le moment venu.

Le peuple Sawa a su faire sien le volet culturel de cette belle exhibition culturelle, en s’impliquant sans réserve dans les différentes articulations du programme à savoir :
–    La randonnée touristique ayant eu pour destination les lieux et monuments historiques de Douala
–    La présentation, vernissages et expositions des objets d’arts
–    La conférence sur le thème ‘’veuvage dans la tradition bamiléké et dans la tradition Sawa’’
–    Et aujourd’hui le couronnement de cette longue série par l’installation proprement dite du chef de la communauté Bangoulap du Wouri – Nkam.
Au centre de cette action, sa majesté Jean Yves EBOUMBOU roi du canton Bell a joué le rôle du véritable liant, faisant ainsi du mariage culturel Sawa – Bangoulap aux origines assez lointaines, un bel exemple de vivre – ensemble et d’intégration nationale dans ce pays qui a vivement besoin de stabilité pour impulser son ascension vers l’émergence. Majesté roi Bell, nous n’avons pas les mots justes pour t’exprimer notre joie et notre gratitude, mais sache tout simplement que le roi de Bangoulap te porte dans son  cœur.

En avril 2011, lors de ma tournée de prise de contact dans la communauté Bangoulap de douala, j’avais saisi cette même opportunité pour installer au poste de chef de la communauté, représentant du roi, Dja Mbeu TCHANKOU Daniel, alors nommé sous ma seule discrétion. Il a servi de manière ininterrompue à  ce poste de 2011 à 2018, et aura donné tout le meilleur de lui pour assurer le bien – être de la communauté, notamment en y maintenant la paix et la cohésion sociale, en dépit de quelques foyers bénignes de tension, sans incidence véritable sur la stabilité légendaire reconnue à la communauté Bangoulap de Douala depuis des lustres. Il a su par son dynamisme maintenir sa communauté à la prestigieuse position de leader de contribution au développement de Bangoulap. Son respect et sa loyauté vis-à-vis de la chefferie supérieure Bangoulap ont été incontestables, et il quitte cette haute fonction la tête haute, fier d’avoir accompli sa mission avec dignité. Il va désormais revêtir le manteau de chef de communauté Bangoulap émérite de Douala, et investi dans cette nouvelle posture du plein pouvoir pour siéger au conseil de la communauté comme conseiller. Le village Bangoulap lui restera infiniment reconnaissant.

Le vent de changement orchestré par les Etats généraux de Bangoulap d’Août 2014 en vue d’accorder les violons dans la cité Bangoulap en général à travers le monde, afin de mettre un terme au libertinage ambiant çà et là, entrainera des réformes statutaires profondes, affectant entre autres la configuration des communautés, le mode de choix des leaders dans celles – ci. C’est ainsi que les nouvelles communautés du Wouri – Nkam, du Moungo et du Centre à forte concentration de Bangoulap, ont été classées comme privilégiées pour les élections, à la différence des autres communautés Bangoulap ou le choix du leader relève jusqu’ici du seul pouvoir discrétionnaire du roi, conformément à la charte Bangoulap.
A la faveur de ces dernières réformes, les élections du chef de la communauté Bangoulap du Wouri – Nkam, suivies de celle du bureau du conseil supérieur du Wouri – Nkam, ont été lancées respectivement pour le 03 Décembre 2017 et le 19 Juin 2018, sous la houlette de Dja Sob KENGA (YOBA Nicolas), qui a géré cette situation avec une grande dextérité, félicitée à sa juste mesure. Au terme de ces consultations, Dja Mbeu NGAMGA Bienvenue, et Menkam KEMADJOU Célestin ont été élus, respectivement comme chef de la communauté et président du conseil supérieurem raison pour laquelle nous sommes réunis en ce moment en vue de leur installation dans leurs nouvelles fonctions. Dans la suite de mon propos, je m’appesantirai surtout sur le cas du chef de la communauté à qui incombe la responsabilité de gérer la destinée de tout un peuple. Dja Mbeu NGAMGA devient donc depuis Décembre 2017, le tout premier chef de la communauté du Wouri – Nkam, ayant bien sûr en amont comme prédécesseurs à la communauté Bangoulap de Douala : Mbeu SANDJONG né NDJINKEU Sadrack, Menmaveu NANA Etienne, et Dja Mbeu TCHANKOU Daniel.

Avant d’être élu chef de la communauté, Dja Mbeu NGAMGA Bienvenue avait été nommé avec Dja Taveu NGATCHA (KOUAKEU Adolphe), respectivement 1er et 2ème adjoint au chef de la communauté sortant, pour seconder ce dernier dans sa lourde mission. Pour avoir côtoyé le pouvoir pendant 7 ans, connaissant d’autres hautes responsabilités sociales de Dja Mbeu NGAMGA, ainsi que son dévouement et sa détermination à servir autrui, on peut déduire de toute évidence que c’est un homme d’expérience qui prend entre ses mains la destinée de cette grande communauté. Mais ces seuls éléments ne sont pas un gage de succès.
Il est impératif de réitérer au chef de la communauté entrant, qu’il est à ce poste grâce à la volonté d’un peuple qui lui a accordé sa confiance à travers son suffrage. En l’installant solennellement ce jour dans ses hautes et délicates fonctions, nous enterinons tout simplement cette volonté populaire, en le confirmant comme notre représentant. La mise en œuvre de la charte Bangoulap est une recommandation forte à respecter avec beaucoup de rigueur pour être en adéquation avec les résolutions et recommandations des Etats généraux.

A ce sujet, une prestation de serment vous sera obligatoire devant ce public, devant nos ancêtres et devant Dieu, à la fin de mon propos.
Le secret  de la réussite résidera dans la conduite que vous afficherez vis-à-vis de ce peuple qui vous a dans son collimateur depuis le premier jour de votre promotion. Il (ce secret) fera bon ménage avec disponibilité, humilité, justice, écoute de tout le monde, sans discrimination, sans orgueil, sans extravagance, sans démesure, bref sans déviance aucune. En respectant les autorités traditionnelles Sawa, la chefferie supérieure Bangoulap, les autorités administratives, la charte Bangoulap dans toute son application, vous serez à l’abri d’éventuelles brouilles avec votre hiérarchie. Evitez en outre de commettre des crimes de lèse – majesté en vous asseyant sur des peaux de panthères, de lion, d’éléphant, et autres, sur le tissu traditionnel ‘’ndop’’ et ne pas utiliser ces attributs pour parer votre loge lors des évènements culturels, et encore moins accepter les titres de Mbelong ou majesté, réservés uniquement aux rois initiés. La population y a sa responsabilité. N’allez donc pas appeler le chef de la communauté Mbelong ou majesté car il est uniquement le représentant du roi, et ne saurait en aucun cas se substituer à celui-ci. L’inobservation des mesures ici évoquées qui constituerait une atteinte grave à l’authenticité de nos valeurs traditionnelles, et contribuerait à sa détérioration sera sévèrement punie, sans autre forme de procès. A bon entendeur salut.

Monsieur le chef de la communauté, vous héritez ce jour d’une communauté du Wouri – Nkam assez paisible, et très dévouée pour le développement de Bangoulap. Cette paix dont jouit votre communauté est un atout majeur pour impulser une dynamique nouvelle au sein des associations, en mettant les bouchées doubles pour améliorer les recettes du comité de développement. Vous userez  de votre sagesse, de vos touches et de vos talents personnels pour étouffer rapidement les pôles de crises actuelles, dont les plus saillants sont la jeunesse centrale Bangoulap de Douala (JCBD), et les femmes Bangoulap de Song – Mahop, pour ne citer que ceux – là. La refonte des associations de jeunesse est d’une nécessité capitale afin que chacun soit à sa place réelle garantissant son plein épanouissement, et au bout du compte plus d’efficacité et des résultats probants. Cette réforme doit s’étendre à l’Association des Elites Bangoulap du littoral (ADEBAL) qui ne respecte pas le standard actuel de l’élite Bangoulap défini dans les statuts du comité de développement de Bangoulap (CODEBA), conformément aux résolutions et recommandations des Etats généraux de 2014. L’ADEBAL a intérêt  de se conformer à cette nouvelle norme comme un modèle de loyauté et de discipline à suivre par les  associations.
Les chantiers à déblayer par le chef de la communauté  pour imprimer d’une manière significative son passage à la tête de cette importante  communauté sont assez nombreux et diversifiés. Il faut innover ; sur ce plan, je vous incite déjà à implémenter le plus tôt possible la pose de la première pierre du quartier ‘’Bangoulap’’ à Pk 25. Je tiens à être présent personnellement au cours de cette autre manifestation qui contribue davantage à faire honneur à notre chère contrée.

En estimant que ces quelques propos pourront vous servir de directive pour asseoir la bonne gouvernance dans votre communauté, pour un Bangoulap plus fort, plus solidaire et plus uni, je voudrais vous inviter à prêter serment.
Ceci étant fait, je vous déclare installer dans vos fonctions de chef de la communauté Bangoulap du Wouri – Nkam, représentant du roi.
–    Vive les cultures Sawa et Bangoulap
–    Vive la communauté Bangoulap du Wouri – Nkam
–    Vive le groupement Bangoulap
–    Vive le Cameroun                              

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Theme of Rigorous Themesbangoulap.com
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)