Discours

Présentation des Voeux de Nouvel An 2018 : Discours de la PCO

Ngo Ngum,
Ya Belong,
Monsieur le Préfet du Ndé,
Monsieur le Sous-préfet de l’Arrondissement de Bangangté,
Mme le Maire de la Commune de Bangangté,
Leurs Majestés ici présents,
Monsieur le Président National du CODEBA,
Distingués membres de l’élite Bangoulap,
Notabilités à vos distingués rangs,
Mr les Chefs de communautés,
Mesdames les présidentes des associations Kenande
Distinguées délégations des Bangoulap du Cameroun et de la diaspora,
Chers partenaires et sponsors,
Chers invités,
Mesdames, Messieurs,

Bonjour et bienvenus à Bangoulap notre village, votre village.
Je me tiens ici devant vous pas seulement comme la présidente d’organisation de la cérémonie de présentation des vœux du nouvel an 2018 à l’adresse de sa Majesté Yonkeu Jean, Roi des Bangoulap parvenu à sa 8ème édition. Que de chemin parcouru…

Je me tiens surtout ici devant vous comme la face visible d’une équipe extraordinaire et je pèse mes mots, d’une équipe de battants, dont l’enthousiasme, l’abnégation n’a jamais vu son pareil.

Lorsque sa majesté me confia la responsabilité de la présidence du comité d’organisation de cette matrice culturelle et traditionnelle de l’histoire des Bangoulap qu’est la présentation des vœux, événement majeurs dans la vie du groupement depuis des années, je dois vous l’avouer, j’ai d’abord été très excité comme un enfant, très honoré comme le témoignage d’une reconnaissance, mais très vite, croyez-moi, des interrogations ont commencé à m’assaillir, parfois le doute m’a effleuré et des inquiétudes diverses et variées ont caressé le champ de mon imagination, car je me demandais comment est-ce que j’allais faire pour rendre cet événement grandiose comme mes prédécesseurs… je peux vous dire qu’il n’a pas fallu longtemps pour que le découragement fasse place à une détermination sans pareille.

La preuve aujourd’hui nous sommes là…

Sans attendre et avec l’équipe mobilisée, nous nous sommes engagés dans les préparatifs, comme un seul homme… en ne comptant que sur notre seule volonté et désir de réussir. Toutefois je savais que chaque fille et fils Bangoulap intimement attaché à la terre de ce beau village et au développement du Royaume allait s’investir pour la réussite de cet événement. J’ai pu compter sur un Secrétariat Permanent exceptionnel, une équipe de jeunes habités par le professionnalisme et l’excellence.

Par ma présence ici, je tiens à dire solennellement que tout le résultat du travail que vous appréciez depuis hier à travers la cérémonie des mariages collectifs et celle de la présentation des vœux en ce moment, nous le devons tant à nous-mêmes : le peuple Bangoulap, qu’à tous ceux et celles qui ont cru en nous, nous ont soutenu et qui sont aujourd’hui présents ou représentés. Je vous dis merci vivement. La liste des donateurs vous sera lue à la suite des allocutions.

Permettez-moi de rappeler ici que jadis, la chefferie était le lieu privilégié d’honneur et de symbiose culturelle, le lieu de culte ancestral et de découverte des valeurs traditionnelles. Souvenons-nous que nos aïeux, en leur temps respectaient le TCHOUP NVEUN, cérémonie au cours de laquelle chacun faisait allégeance au roi, lui donnaient ce qu’il avait de plus beau, de plus noble et susceptible de lui plaire : il s’agissait d’offrir au roi un régime de Keboutou, un fagot de bois, une chèvre, de belle natte…
Par notre présence aussi nombreuse, vous témoignez non seulement votre attachement à ce rituel ancestral mais bien plus à l’amour que vous portez à l’endroit de notre père Sa Majesté Yonkeu Jean, chef supérieur-Roi des Bangoulap. Je vous prie de vous lever pour qu’ensemble, nous disions : NGOUK SWE MEBWO BEU BEULONG.

Permettez-moi de vous dire ce jour que je reste convaincus qu’un Bangoulap nouveau est en émergence, car rien ne sera plus comme avant, les autres pierres indispensables aux fondations pour un développement intégral et durable sont posées.

Aujourd’hui chacun peut apprécier le résultat. Il est perfectible, mais nous pouvons tous être fière, fière de nous, fière de notre Roi, fière de notre culture et de nos traditions.
Où que nous soyons, nous avons désormais le devoir de continuer, de faire plus, pour perpétrer les valeurs de nos cultures, de nos traditions, gages de notre liberté et de notre épanouissement. Nous devons toujours démontrer notre ouverture aux autres dans la tradition d’accueil et d’hospitalité qui nous caractérise.

Vive Sa Majesté Yonkeu Jean Marie, Roi des Bangoulap
Vive le vaillant peuple Bangoulap
Bonne année Majesté…

Je vous remercie pour votre attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Theme of Rigorous Themesbangoulap.com
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)